Pas de rapport mensuel de la caisse

Outre la loi sur la TVA, tout entrepreneur qui exploite des services ou effectue des ventes à des sportifs et à des agriculteurs qui se chevauchent sur une base forfaitaire a l'obligation de disposer d'une caisse enregistreuse. D'ici 2016, les contribuables peuvent également bénéficier de certains privilèges fiscaux sans avoir à acheter de caisse enregistreuse.

Comme il n'y a pas de raison d'avoir de l'argent.Les boissons de la réglementation, qui force jusqu'à la fin de 2016, est une disposition stipulant qu'un entrepreneur dont les ventes annuelles au cours de l'exercice comptable précédent ne dépassaient pas 20 000 PLN nets n'est pas obligé d'enregistrer les ventes en émettant des reçus fiscaux. Dans le succès des entreprises qui ont entrepris la mise en œuvre au cours de l’exercice comptable, la limite de 20 000 PLN devrait être convertie proportionnellement au groupe de mois de travail d’une année donnée.

Caisse enregistreuse - quand commencer à enregistrer des ventes.Dans les années 2015 - 2016, dans le catalogue des entreprises devant générer des recettes, de nouveaux entrepreneurs sont apparus, notamment: Ateliers automobiles, médecins et dentistes, coiffeurs et salons de beauté, avocats ou entreprises de restauration qui ne fournissent pas leurs services en avion. À l'exception des services de restauration, les autres entrepreneurs sont tenus de régler immédiatement les ventes au moyen de caisses enregistreuses, tandis que les entreprises dont le chiffre d'affaires s'élève à 20 000 zlotys peuvent accéder aux caisses enregistreuses dans l'ordre deux mois après le passage de cette fourchette. Cette obligation unique en 2016 s’applique également aux entrepreneurs qui proposent des billets pour des voyages de passagers avec une offre de remboursement en dollars, et aux entrepreneurs qui paieraient sur la base de factures pour services rendus sur la situation des personnes, avec un maximum de 50 émises par an. factures pour un maximum de 20 destinataires.

Indépendamment du montant du chiffre d’affaires, le législateur a créé un catalogue de produits dont les ventes doivent être documentées avec un reçu de caisse. Ces produits comprennent: la vente de GPL, de moteurs, de remorques et de semi-remorques, d’un appareil photo, de produits en métaux précieux, de parfums, de boissons alcoolisées et de produits du tabac.